Pub !








Association Européenne
des Enseignants

 

Fils d'araignée

  • Flux RSS des articles

Bienvenue !

Je veux vous faire partager mon enthousiasme pour le MoDem et pour l'aventure européenne. L'Europe est une chance. Alors saisissons la !
Bonne lecture et surtout postez des commentaires.

Vincent
callme@tellvince.eu

PS : Je sais, le titre du blog est en anglais. Mais il y a un jeu de mots lié à mon ancien job. Alors si vous trouvez, je vous offre un e-café.
Lundi 15 octobre 1 15 /10 /Oct 22:09
Enfin les représentants du peuple américain pourraient reconnaître le génocide arménien de 1915. Pour le moment c’est la commission des affaires étrangères du Congrès qui a adopté cette résolution historique ; elle doit maintenant être votée par l’ensemble du Congrès.

Hélas on peut compter sur l’administration Bush pour faire pression et tenter d’empêcher le vote de cette résolution. D’autant que la Turquie refuse toujours d’affronter et d’accepter son passé : il suffit de voir les manifestations dans les rues et la réaction du gouvernement qui a même rappelé son ambassadeur aux USA.

L’Union Européenne est née de la volonté de la France et de l’Allemagne de se réconcilier et d’aller de l’avant. L’Allemagne a réussi à accepter son passé.

Dans le même temps, sous l’impulsion de l’armée va-t-en-guerre, la Turquie se prépare à intervenir militairement en Irak pour en découdre avec le PKK (le Parti des Travailleurs Kurdes).

Outre les conséquences désastreuses que cela pourrait avoir pour le Kurdistan irakien, les troupes américaines et la Turquie elle-même, cela prouve que les intérêts géostratégiques de la Turquie sont tournés vers l’Est.

L’Union Européenne doit-elle avoir une frontière directe avec l’Irak et le Moyen-Orient ? Comment pourrions-nous conserver notre légitimité et une relative objectivité (ou neutralité) reconnue à la fois par les pays arabes et Israël si nous devenons partie prenante ?

Refus renouvelé de reconnaître le génocide arménien. Volonté d’intervenir militairement en Irak. Ces récents événements me font dire que la Turquie n’a pas vocation à rejoindre l’Union. Et nous devons au plus vite réfléchir à quelle relation nous souhaitons avoir avec les pays limitrophes de l’Union : une réflexion qui fait depuis trop longtemps défaut.
Par Vincent - Publié dans : tellvince
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 14 octobre 7 14 /10 /Oct 22:08
Dans une semaine ce sont les élections législatives en Pologne. Je crois que toute la famille européenne espère que les frères Kaczynski ne seront pas reconduits. Leur politique de chasse aux sorcières, leur obstruction systématique à toute avancée de l’Europe, leur propension à vouloir rétablir la peine de mort, leur ultraconservatisme font honte à la Pologne.

Récemment le gouvernement polonais a cherché à se soustraire à son obligation, en tant que membre de l’OSCE, d’accueillir des observateurs pour les élections législatives. (La même obligation incombe à la France qui la respecte.) Le gouvernement polonais a prétexté qu’il était traité « comme un pays du tiers monde » par l’OSCE, que le pays était trop développé pour accepter une telle chose… Bref, le gouvernement est au-dessus de ça, au-dessus des autres membres de l’OSCE.

L’OSCE a dénoncé ce refus comme « sans précédent ». La Pologne a retrouvé la raison après que l’organisation a envoyé une nouvelle lettre « très aimable » au gouvernement : les observateurs internationaux seront bien là.

Mais au fil de ces événements, il est de plus en plus difficile d’éviter de se demander si la Pologne a encore sa place dans l’Union Européenne. Cette dernière phrase est sans aucun doute exagérée. Mais il est vrai que les électeurs polonais tiennent entre leurs mains une partie de l’avenir de l’Union.
Par Vincent - Publié dans : tellvince
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 5 octobre 5 05 /10 /Oct 20:26
C'est confirmé: les forces oranges conduites par Ioulia Timochenko et Victor Iouchtchenko  arrivent en tête des élections législatives avec 45.03% des voix (30.80% + 14.23%). Face à eux, le Parti des Régions pro-russe obtient 43.56%. Ioulia Timochenko devrait donc redevenir Premier Ministre.

Mais la stabilité de l'Ukraine n'est pas gagnée pour autant. Déjà Gazprom, contrôlée par le Kremlin, menace l'Ukraine de lui couper le gaz si elle ne s'acquitte pas d'une dette de 1.3 milliard de dollars. Signe que la Russie n'accepte toujours pas l'émancipation de son voisin. L'Union Européenne doit apporter tout son soutien à l'Ukraine sur cette question.

Plus surprenant, le président Victor Iouchtchenko a appelé à la formation d'une grande coalition rassemblant son parti, celui de Ioulia Timochenko et même le Parti des Régions conduit par Victor Ianoukovitch. Cette proposition a immédiatement été refusée par l'égérie de la révolution orange et aussi par Notre Ukraine, le parti du président.

Comment interpréter cet appel inattendu ? Victor Iouchtchenko a-t-il vraiment la volonté de rassembler l'ensemble de son pays ? Juge-t-il que l'avance de la coalition orange sur le Parti des Régions est trop faible pour pouvoir gouverner ? Est-ce une réponse aux menaces de Gazprom ? Ou est-ce le reflet de son opposition passée avec Ioulia Timochenko en qui il voit une rivale pour la prochaine présidentielle ? A suivre en tout cas.
Par Vincent - Publié dans : tellvince
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Agissons !

Ce qui me tient le plus à cœur:

- Enfants de Beslan (collectif)


- Les Restos du Coeur


- Pour Ingrid Betancourt (et les autres otages)
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus